IHPE – ABI KHALIL Célina

IHPE UMR 5244
Université de Montpellier
Place Eugène Bataillon CC 80
F-34095 Montpellier Cedex 5
Tel +33(0)4-67-14-37-26
Fax +33(0)4-67-14-46-22
email: celina.abi-khalil@umontpellier.fr
rond-GB
GRADE : Doctorante (CV français / anglais)
ENCADRANTS : Jean-Luc ROLLAND & Mohamed LAABIR
EQUIPE : MIMM
RESEAUX SOCIAUX SCIENTIFIQUES (cliquer sur le logo)   ResearchGate
SUJET DE THESE :
Etude des effets apoptotiques induits par les neurotoxines du dinoflagellé Alexandrium catenella chez l’huître Crassostrea gigas : conséquences sur la susceptibilité des huîtres aux pathogènes
MOTS CLES :
Interactions micro-algue toxique/huître/pathogène, apoptose, réponses immunitaires, mortalité
PROJET DE THESE :
Depuis les années 1970, des évènements épisodiques à grande échelle de mortalités massives de mollusques exploités se produisent sur l’ensemble du littoral français à des proportions sans précédents. Bien que divers agents pathogènes (Vibrio  tasmaniensis, Vibrio aestuarianus et OHSV1) aient pu être montrés associés à ces mortalités, ils n’induisent pas de mortalités en conditions expérimentales au laboratoire lorsqu’on immerge des huîtres dans de l’eau de mer contenant ces pathogènes. Si les causes de ces phénomènes ne sont pas clairement élucidées, elles pourraient avoir une origine multifactorielle.
On observe également depuis quelques années une expansion inquiétante des efflorescences de micro-algues productrices de toxines (HAB, Harmful Algae Bloom) sur toutes les côtes françaises. Si ces blooms toxiques dans les zones conchylicoles ont pour conséquences l’interdiction et le retard de la commercialisation des huîtres, seul des effets ponctuels, localisés et réversibles sur les mollusques ont été décrits à ce jour. Parmi les toxines rencontrées, les saxitoxines responsables du syndrôme PSP (Paralytic Shellfish Poisoning) pourraient perturber le fonctionnement des cellules et induire des réactions conduisant à des phénomènes d’apoptose en se fixant sur les canaux ioniques (sodique, potassique et calcique) situés dans les membranes cellulaires et des mitochondries. L’apoptose, est un mécanisme régulateur actif d’autodestruction contrôlée qui se produit lorsque les cellules sont endommagées ou en réponse à des infections. Elle joue un rôle clé lors du développement et dans l’homéostasie. Un dysfonctionnement de ce mécanisme de défense pourrait affecter les capacités de résistance de C. gigas aux infections bactériennes et virales et contribuer aux phénomènes de mortalités d’huîtres. Ma thèse vise (1) à approfondir nos connaissances sur les effets de l’algue toxique Alexandriun catenella sur les mécanismes de contrôle de la  mort cellulaire programmée (apoptose) chez Crassostrea gigas (2) à évaluer si ces phénomènes peuvent contribuer aux mortalités d’huîtres observées dans la lagune de Thau. Ceci pourrait avoir de très importantes retombées en éco-toxicologie et permettre de mieux appréhender l’apparition des mortalités d’huîtres qui génère régulièrement des situations de crises dans l’étang de Thau.
ENSEIGNEMENT :
Institut Universitaire Technologique (IUT) de Montpellier- Département génie biologique
DERNIERES PUBLICATIONS :  lien