IHPE – BOISSIER Jérôme

IHPE UMR 5244
Université de Perpignan via Domitia
52 Avenue Paul Alduy
F-66860 Perpignan Cedex
Tel +33(0)4-30.19.23.12
Fax +33(0)4-68-66-22-81
email: boissier@univ-perp.fr
rond-GB
GRADE : Maître de Conférences, Université de Perpignan Via Domitia
EQUIPE : ECOEVI
RESEAUX SOCIAUX SCIENTIFIQUES  (cliquer sur le logo)   ResearchGate
DOMAINE D’EXPERTISE-RECHERCHE :
Mon axe de recherche principal est l’étude des systèmes et stratégies de la reproduction chez les schistosomes. Je m’intéresse aux biais de sex-ratio (en faveur des mâles chez les schistosome), au système d’appariement (monogamie vs polygamie) et au déterminisme sexuel. Je travaille également sur le fonctionnement des foyers de transmission sur le terrain (transmission des parasites, hôtes vecteurs, hôtes réservoirs…). Enfin, un aspect plus appliqué de mes recherches se focalise sur la mise au point de nouveaux traitements anti-schistosomiases.
DISTINCTIONS :
– Chercheur d’Avenir Région Languedoc Roussillon 2012
CURSUS :
2003 – Titularisé dans le grade de maître de conférence au laboratoire de Biologie et d’Ecologie Tropicale et Méditerranéenne ; équipe Parasitologie Fonctionnelle et Evolutive
2002 – Nommé en qualité de maître de conférence stagiaire au laboratoire de Biologie et d’Ecologie Tropicale et Méditerranéenne ; équipe Parasitologie Fonctionnelle et Evolutive
2001 – Post-doctorat : Laboratoire de médecine tropicale, Université Centrale du Venezuela. Caracas, Venezuela
1998/2001 – Doctorat de l’Université de Perpignan
1998 – Major du D.E.A. de Parasitologie
ENSEIGNEMENT :
– Licence Biologie Ecologie Evolution 1ère année :  écologie comportementale
– Licence Biologie Ecologie Evolution 3èm année :  Bio-statistiques
– Master « Biologie Intégrée : Molécules Populations et Développement Durable » (BIMOPOD) 1ère année : Interactions biotiques
– Master « Biologie Intégrée : Molécules Populations et Développement Durable » (BIMOPOD)  2ème année : Bio-statistiques
DERNIERES PUBLICATIONS avec Facteur d’impact : lien
DERNIERES PUBLICATIONS sans Facteur d’impact :
– Kincaid-Smith, J., Toulza, E., Boissier, J. 2016. La bilharziose en Corse : de la génétique parasitaire aux aspects environnementaux. Bulletin de Veille Sanitaire, 20: 4-5
– Berry, A., Iriart, X., Boissier, J., Fillaux, J. 2015. La bilharziose : une parasitose plus uniquement tropicale. Feuillets de Biologie, 327: 1-10
– Boissier, J. 2015. (Ré)émergence de la schistosomose dans un contexte de changements sociaux. Les dossiers d’Agropolis International, 20 (Changement climatique : impacts et adaptations): 63
– Boissier, J., Kincaid-Smith, J., Berry, A., Allienne, J.F., Fillaux, J., Toulza, E. 2015. Changements globaux et infections parasitaires a mollusques vecteurs – Un schistosome hybride atteint l’Europe. Médecine/Sciences, 31: 962-964