IHPE- CHARRIERE Guillaume

IHPE UMR 5244
Université de Montpellier
Place Eugène Bataillon CC 80
F-34095 Montpellier Cedex 5
Tel +33(0)4-67-14-46-25
Fax +33(0)4-67-14-46-22
email: guillaume.charriere@umontpellier.fr
rond-GB
GRADE : Maître de Conférences, Université de Montpellier
EQUIPE : MIMM
RESEAUX SOCIAUX SCIENTIFIQUES (cliquer sur le logo)  ResearchGate   orcid   Linkedin
DOMAINE D’EXPERTISE-RECHERCHE :
Mes travaux de recherche qui ont débuté en 2000 m’ont donné l’opportunité de travailler dans quatre laboratoires offrant des environnements et des cultures scientifiques différentes avec comme dénominateur commun l’étude de la biologie cellulaire des phagocytes. Au cours de ma thèse au sein de l’UMR 5018 à Toulouse de 2000 à 2004 au sein de l’équipe de Louis Casteilla, j’ai développé une approche originale de comparaison de lignages cellulaires en transcriptomique complétée par des études fonctionnelles aussi bien in vitro que in vivo. En 2004, j’ai rejoins l’équipe d’Alan Ezekowitz et Lynda Stuart (MGH/Harvard, Boston, USA), où j’ai participé à une étude à systématique à haut débit de la phagocytose chez les hémocytes de drosophile, en combinant protéomique, génomique fonctionnelle et bio-informatique. Je me suis ensuite concentré sur l’étude du rôle de la phagocytose dans les mécanismes de reconnaissance des pathogènes par les phagocytes. En 2008, j’ai rejoins l’équipe d’Isabelle Maridonneau-Parini à l’IPBS (UMR 5089, Toulouse, France) où j’ai participé au développement d’approches interdisciplinaires à l’interface physique-biologie pour l’étude des mécanismes de la phagocytose et de la migration des macrophages humains. J’ai rejoins l’équipe MiMM en 2011, où je m’intéresse à l’évolution des interactions hôte-pathogène avec un intérêt particulier pour les mécanismes cellulaires et moléculaires mis en jeu au cours des l’interaction entre les bactéries du genre Vibrio et les phagocytes des protozoaires aux invertébrés marins. Je m’intéresse particulièrement au rôle potentiel de ces interactions dans l’émergence des pathogènes. Ces projets sont menés à diverses échelles (molécule, cellule, organisme, écosystème) en étroite collaboration avec les membres de l’équipe MIMM et de l’unité IHPE ainsi que divers laboratoires français et européens (Frédérique le Roux, Melanie Blokesch, Yann Hechard, Mathieu Sicard, Stéphane Cruveiller …).
CURSUS :
2004 Doctorat (Université Paul Sabatier, Toulouse)
1999 DEA en Physiopathologie cellulaire, moléculaire et intégrée (Université Paul Sabatier, Toulouse)
ENSEIGNEMENT :
– Responsable des enseignements en Immunologie et Hématologie en option ABB, IUT de Montpellier, Génie Biologique
– Masters 1 et 2. Université de Montpellier 2.
DERNIERES PUBLICATIONSlien