IHPE – DESTOUMIEUX-GARZON Delphine

IHPE UMR 5244
Université de Montpellier
Place Eugène Bataillon CC 80
F-34095 Montpellier Cedex 5
Tel +33(0)4-67-14-46-25
Fax +33(0)4-67-14-46-22
email: delphine.destoumieux.garzon@ifremer.fr
rond-GB
GRADE : Directrice de Recherche 2 CNRS
RESPONSABILITES : – Responsable de l’équipe MIMM
– Co-organisatrice du symposium AMP2016   amp2016
RESEAUX SOCIAUX SCIENTIFIQUES : (cliquer sur le logo)   ResearchGate
DOMAINE D’EXPERTISE-RECHERCHE :
De 1995 à 2000, j’ai étudié le rôle des peptides antimicrobiens  (AMPs) dans l’immunité innée des vertébrés et des invertébrés. Comme doctorante (laboratoire de E. Bachère, Université de Montpellier) puis post-doctorante (laboratoire de T. Ganz, UCLA, USA), j’ai caractérisé des familles d’AMPs (pénaeidines, b-défensines), de leur structure à leur expression. Recrutée chargée de recherche au CNRS en 2000, j’ai étudié le rôle des AMPs dans les compétitions microbiennes. J’ai ainsi caractérisé les voies de biosynthèse de ces AMPs, leurs structures et leurs modes d’action, avec un intérêt particulier pour le parasitisme des voies d’import du fer. Depuis 2006, j’étudie les interactions hôte-pathogène en utilisant l’interaction vibrio-huître comme modèle. La question au cœur de mon travail est de comprendre comment la microflore pathogène et commensale de l’huître est capable d’échapper à la réponse antimicrobienne de l’hôte. Les interactions vibrios/huître sont étudiées du point de vue de leur diversité et des mécanismes explicatifs de leur succès infectieux (colonisation et évasion à la réponse immunitaire). Le rôle du milieu dans l’émergence/la sélection de ces traits adaptatifs et dans la transmission des vibrios aux huîtres fait également partie de mes préoccupations actuelles. Ces projets sont menés à diverses échelles (molécule, cellule, organisme, écosystème) en étroite collaboration avec les collègues de l’équipe MIMM ainsi que divers laboratoires français et européens (F. le Roux, S. Wai, M. Blokesch…).
DISTINCTION
– Chercheuse d’avenir 2009 (région Languedoc Roussillon)
CURSUS :
2007 Habilitation à Diriger les Recherches (Université de Paris VI)
1998 Doctorat (Université de Montpellier II)
1995 DEA en Microbiologie et Biotechnologies (Université Paul Sabatier Toulouse)
1995 Ingénieur  en Génie Biochimique et Alimentaire, Génétique Microbienne (INSA Toulouse)
ENSEIGNEMENT
– Master 1 et 2. Université Montpellier II. Effecteurs moléculaires des interactions hôtes-pathogènes. Immunité des invertébrés marins (FMOE 201 ; FMOM 301).
DERNIERES PUBLICATIONS: Lien